L'éco-responsabilité numérique

L’éco-responsabilité numérique sont les termes que nous utilisons pour désigner les méthodes, techniques, activités et initiatives déployées au sein des équipes en charge de la conception, le déploiement et l’exploitation des ressources informationnelles numériques dans une approche de développement durable.

Cela vise à répondre à la question de savoir comment concilier les technologies de l’information d’aujourd’hui et de demain avec les enjeux environnementaux, sociaux et économiques.

Sous cette notion plutôt vaste se retrouve différents sous-thêmes, plus ou moins développés mais désormais  abordés dans les organisations sensibilisées.

Quelques exemples :

  • L’éco-conception des services numériques dans un objectif de contrôle de leur empreinte environnementale;
  • La maîtrise de la consommation énergétique des technologies et des infrastructures;
  • La maîtrise et l’optimisation du cycle de vie des équipements afin de limiter les impacts des déchets électroniques;
  • La protection des données et la cyber-sécurité des informations personnelles;
  • La concpetion de solutions numériques comme outils au service de la protection de l’environnement;
  • etc.

Le secteur des technologies de l’information n’échappe pas aux enjeux de notre éqoque. À titre d’exemples, les émissions modiale de gaz à effet de serre pour ce secteur (à travers l’énergie consommée) est comparable à celui de la flotte aérienne mondiale selon les dernières études de l’ONU. De plus, le traitement des déchets électroniques demeurre toujours un enjeu mondiale en termes de pollution générée et de gaspillage de ressources. Sans parler des grandes battailles pour l’exploitation des terres rares, composants de nos innombrables appareils électroniques, et de bien d’autres ressources naturelles. Les aspects sociaux ne sont pas en reste avec des problématiques d’exploitation des populations défavorisées et de l’absence de protections sociales pour rnombre d’ouvriers des filières de production d’appareil électroniques.

Pour toutes ces raisons, chez Synairgis, nous considérons qu’une infrastructure informatique, dans tous ses aspects et composantes (matériel, loigiciel, données, etc.) , doit “s’éco-concevoir” et se gérer de façon responsable à l’instar des infrastructures de bâtiments, de leur mécanique, ou encore de la construction de maisons résidentielles.

Comment passer à l’action ?

L’éco-responsabilité numérique s’appuie avant toute chose sur la capacité des organisations à gérer convenablement les ressources informationnelles et les technologies nécessaires à leurs opérations. Etant donné qu’un ne peut gérer et contrôler que ce qu’on connait, l’une des premières choses à faire est donc, selon nous, de maintenir à jour un inventaire des actifs technologiques afin de pouvoir en comprendre toutes les ramifications et caractéristiques. Passé cette étape, il est alors possible d’envisager d’autres actions plus structurantes et qui auront un impact positive et signficatif en matière d’éco-responsabilité numérique :

  • Mise en place d’éco-indicateurs;
  • Définition des règles de gouvernance pour l'achat responsable de produits;
  • Révision des plans de renouvellement des équipements (pérennité);
  • Défintion des orientations d'architecture pour l'optimisation de la consommation d'énergie,
  • Audit de consommation énergétique (infrastructure serveurs et postes), mise en place d'indicateurs de suivi;
  • Analyse de la proportion d’équippements identifiés avec des éco-labels de l’industrie,
  • etc.

Pour en savoir plus, consultez ces sites de référence


L’escouade conseil Synairgis compte un conseiller certifié GreenIT et possède beaucoup d’expériences dans le domaine, que ce soit pour animer une conférence sur le sujet ou encore vous aider à amélioer vos approches de gestion. Un projet ? Contactez nous ! Nous sommes passionnés et engagés dans ce domaine.

Consultez le contenu relié